LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Pérennité des sites personnels :

  • Des sites disparaissent :

Il y a quelques mois, je faisais le tri dans ma page de liens pour créer une nouvelle sous-rubrique : sites disparus. J’avais constaté que, si les sites institutionnels se sont développés depuis quelques années, tout comme les sites de publications professionnels, les sites personnels eux avaient tendance à disparaître : disparitions liées à des choix personnels, simplement dus à un changement de fournisseur d’accès, ou parce que ce dernier a pris la décision unilatérale de fermer ces pages. Même les grandes plateformes d'hébergement de blogs comme "Canalblog" ne sont pas à l'abris de changements des CGU ou de legislation dans leur pays qui pourraient avoir un impact en Europe.

Loin de moi l’idée qu’une production dont j’ai été l’animateur disparaisse de la même manière pour l'instant, dans la mesure ou j'en assure le suivi. Or c’est pourtant ce qu’il vient de se passer. J’ai constaté il y a quelques jours la disparition du site animé de 2006 à 2010 ayant servi à publier le travail des élèves de mon collège sur la Première Guerre mondiale. L’adresse du site est maintenant à acheter.



  • On peut parfois les remettre en ligne.

Afin que le travail des élèves sur leurs ancêtres leur reste accessible que celui réalisé sur d’autres thèmes le soit également, j’ai décidé d’héberger sur mon site l’intégralité des contenus. Étant le « webmestre » du site de mon établissement à l’époque, j’ai conservé précieusement une copie du site, ce qui a grandement facilité cette nouvelle mise en ligne.


  • Restent des questions.

Si j’ai une solution, cela n’enlève rien aux questions qui accompagnent cette remise en ligne. Ce sont des questions qu’on ne se posait pas forcément il y a dix ans lorsque nous nous mîmes, nombreux, à créer des sites ou des blogs (près de 20 ans pour les pionniers).

En laissant de côté ceux qui choisissent de fermer leur site (alors qu'il est parfois une pierre importante à la connaissance sur un thème), que l'on choisisse de laisser un site en friche, que l'on disparaisse :

- Que va devenir notre travail de publication sur le net ?

- A-t-il une quelconque pérennité ? (Est-ce d’ailleurs une question que l’on se pose au moment de mettre en ligne ?)

- Quelle est la place des sites et blogs personnels face aux sites institutionnels ? Si les sites personnels sont temporaires, les sites institutionnels semblent devoir durer mais ne sont pas représentatifs de la richesse du Web en Histoire.


J’ai quelques réponses à mon humble niveau concernant mes propres publications. Il peut être bon à tous de se poser ces questions. La disparition de certains sites est une véritable perte pour tous. Alors que le Web est vu par beaucoup de personnes comme une somme qui s'étoffe tous les jours, le constat montre au contraire qu'il peut aussi se vider définitivement de contenus, souvent silencieusement. Contrairement au papier, le numérique ne semble pas d’une grande pérennité pour l’instant, malgré l’existence d’un site comme www.archive.org... dont rien ne garantie la pérennité à long terme...


Accéder au site « Mes ancêtres dans la Première Guerre mondiale » du collège Anjou.



Publication de la page : 23 septembre 2017.