LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

LES REGIMENTS ORGANIQUES DE ZOUAVES
Par Eric de Fleurian



Numérotés de 1 à 4, le stationnement de leur portion centrale (état-major) est le suivant : 1er RZ à Alger, 2e RZ à Oran, 3e RZ à Constantine, 4e RZ à Tunis.
Après mobilisation, Ils représentent 32 bataillons : 24 d’active et 8 de réserve. 15 bataillons sont stationnés en Algérie et en Tunisie, 8 sont en France, 9 sont au Maroc.

Les régiments de zouaves ont fourni au début du conflit 31 bataillons répartis dans 12 régiments de marche différents : 22 bataillons pour les 7 régiments mis sur pied en Algérie et en Tunisie ; 9 bataillons pour les 5 régiments mis sur pied au Maroc.
Au total 32 bataillons viendront sur le théâtre français.
21 bataillons combattants seront présents le jour de l’armistice au sein de 7 régiments de marche différents, dont 4 de recrutement homogène (les 8e et 9e RMZ sont toujours restés sur leur structure de départ, hétérogène ; le 3e bis RMZ est devenu hétérogène à l’arrivée du bataillon F/4 RZ).
20 des 31 bataillons initiaux feront l’intégralité de la guerre en France.


1er régiment de zouaves


Il comprend, après mobilisation, huit bataillons : six d’active (1er, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e) et deux de réserve (11e et 14e).
Il met sur pied deux régiments de marche à la mobilisation :
-  le 1er régiment de marche de zouaves de la 38e DI, avec le drapeau, la CHR, les 4e, 5e et 11e bataillons.
-  Le 1er régiment de marche de zouaves de la 45e DI (futur 3e RMZT), avec les 6e et 14e bataillons.  
Le 1er bataillon entre dans la composition du régiment de marche de zouaves de la division marocaine (futur 8e RMZ).
Les 2e et 3e bataillons entrent dans la composition du régiment de marche de zouaves de la 3e brigade du Maroc (futur 9e RMZ).


-  Les 6e et 14e  bataillons sont comptabilisés au 3e RMZT (ex 1er RMZ de la 45e DI, puis 7e RMZ) pour éviter la confusion avec le 1er RMZ affecté initialement à la 38e DI.
-  Les huit bataillons sont engagés en France et servent au sein de quatre régiments de marche différents : les 1er, 8e et 9e RMZ ; le 3e RMZT.
-  Six bataillons y font toute la guerre : les 4, 5 et 11/1 RZ au 1er RMZ ; le 1/1 RZ au 8e RMZ ; les 2 et 3/1 RZ au 9e RMZ.


2e régiment de zouaves


Il comprend, après mobilisation, huit bataillons : cinq d’active (1er, 2e, 3e, 4e et 5e) et trois de réserve (11e, 12e et 14e).
Il met sur pied deux régiments de marche à la mobilisation :
-  le 2e régiment de marche de zouaves de la 37e DI, avec le drapeau, la CHR, les 1er, 5e et 11e bataillons.
-  Le 2e régiment de marche de zouaves de la 45e DI (futur 2e bis RMZ), avec les 4e, 12e et 14e bataillons.
Le 2e bataillon entre dans la composition du 2e régiment de marche de la 3e brigade du Maroc (futur 1er RMZT).  
Le 3e bataillon entre dans la composition du 2e régiment mixte zouaves et tirailleurs de la division marocaine (futur 7e RMT).



-  À sa dissolution, le personnel du 2e bataillon sert à encadrer et à compléter le 7/7e RTA nouvellement créé au sein du 1er RMZT qui, tout en conservant son appellation devient de fait un régiment de marche de tirailleurs avec 3 bataillons de tirailleurs.
-  Les huit bataillons sont engagés en France et servent au sein de cinq régiments de marche différents : les 2e, 2e bis et 8e RMZ ; le 2e RMZT de la division marocaine ; le 1er RMZT.
-  Quatre bataillons y font toute la guerre : les 1, 5 et 11/2 RZ au 2e RMZ ; le 3/2 RZ au 2e RMZT de la division marocaine puis au 8e RMZ.
-  Les trois bataillons du 2e bis RMZ débutent la guerre en France et la terminent en Orient toujours avec leur régiment.


3e régiment de zouaves


Il comprend, après mobilisation, huit bataillons : six d’active (1er, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e) et deux de réserve (11e et 12e).
Il met sur pied à la mobilisation deux régiments de marche : 
-  le 3e régiment de marche de zouaves de la 37e DI, avec le drapeau, la CHR, les 1er, 5e et 11e bataillons.
-  Le 3e régiment de marche de zouaves de la 45e DI (futur 3e bis RMZ), avec les 3e, 6e et 12e bataillons.
Les 2e et 4e bataillons entre dans la composition du régiment de marche de zouaves de la division marocaine (futur 8e RMZ).


-  En mai 1917, le 3e bis RMZ devait être transformé en un régiment mixte zouaves et tirailleurs par l’apport d’un bataillon de tirailleurs. Cette décision est rapportée (cf. note sur le 6/1 RTA) et, après la dissolution du 12/3 RZ, le régiment restera à deux bataillons jusqu’en mars 1918.
-  Les huit bataillons sont engagés en France et servent au sein de trois régiments de marche différents : les 3e, 3e bis et 8e RMZ.
-  Six bataillons y font toute la guerre : les 1, 5 et 11/3 RZ au sein du 3e RMZ ; les 3 et 6/3 RZ au sein du 3e bis RMZ ; le 2/3 RZ au sein du 8e RMZ.


4e régiment de zouaves

Il comprend, après mobilisation, huit bataillons : sept d’active (1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e et 7e) et un de réserve (11e). 
Il met sur pied à la mobilisation un régiment de marche : le 4e régiment de marche de zouaves de la 38e DI, avec le drapeau, la CHR, les 3e, 4e, 5e et 11e bataillons.
Le 1er bataillon entre dans la constitution du régiment de marche de zouaves de la 3e brigade du Maroc (futur 9e RMZ). 
Le 2e bataillon entre dans la composition du régiment mixte de zouaves et tirailleurs (futur 2e RMZT) non endivisionné. 
Le 6e bataillon entre dans la composition du 1er régiment de marche de zouaves de la 45e DI (futur 3e RMZT).
Le 7e bataillon rejoint le Maroc, dès la mobilisation effectuée, et y reste pendant toute la guerre.
Pendant la guerre, le régiment met sur pied un nouveau bataillon « F » qui combat d’abord dans le sud-tunisien avant de rejoindre le front français, le 1er mars 1918.


-  Le 2/4 RZ est transformé en 4/9 RTA lorsque le 2e RMZT, dissous, devient le 13e RMT.
-  Le 6/4 RZ est dissous à la transformation du 4e RMZT en régiment de marche de tirailleurs (à trois bataillons de tirailleurs), même s’il n’y a pas de changement d’appellation.
-  Sur les neuf bataillons, huit sont engagés en France et servent au sein de six régiments de marche différents : les 3e bis, 4e et 9e RMZ ; le 1er RMZ de la 45e DI ; les 2e et 4e RMZT
-  Quatre bataillons y font toute la guerre : les 3, 4 et 5/4 RZ au sein du 4e RMZ ; le 1/4 RZ au 9e RMZ.




Si vous souhaitez contacter l'auteur,
n'hésitez pas à écrire à cette adresse.



Présentation

Tirailleurs algériens, tunisiens et les zouaves :
    Introduction aux régiments organiques
    Les régiments organiques (1) : les régiments de tirailleurs indigènes
    => Les régiments organiques (2) : les régiments de zouaves
    Introduction aux régiments de marche
    Les régiments de marche (1) : les régiments de marche de tirailleurs
    Les régiments de marche (2) : les régiments de marche de zouaves
    Les régiments de marche (3) : les régiments mixtes de zouaves et tirailleurs

Tirailleurs marocains


Les grandes unités ayant comporté des tirailleurs et des zouaves :
   
Introduction : la situation en 1914
    Les grandes unités constituées en Afrique du Nord
    Les grandes unités crées pendant la guerre
    Les autres grandes unités

Tableaux de synthèse et parcours de guerre :
 
   Tableaux de synthèse des régiments organiques
    Tableaux de synthèse des régiments de marche
    Tableaux de synthèse des grandes unités
    Parcours de guerre

Annexes et sources


Pour en savoir plus :

Le site incontournable sur le sujet : Le site d'Eric de Fleurian, http://www.les-tirailleurs.fr/
                                                      


Publication de la page : 25 octobre 2012 - Dernière mise à jour : 20 janvier 2013.