LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

LES REGIMENTS DE MARCHE DE TIRAILLEURS INDIGENES
Par Eric de Fleurian


Au début de la guerre, 8 régiments de marche de tirailleurs (1) sont formés avec 22 bataillons, trois régiments à 2 bataillons, quatre régiments à 3 bataillons et un régiment à 4 bataillons. Un régiment est dissous fin septembre 1914 et un autre est créé le 1er octobre 1914. En 1915, un régiment est transformé en régiment mixte. En 1918, 7 nouveaux régiments de marche sont créés : 5 de nouvelle formation et 2 par transformation de régiments mixtes dissous. Le jour de l’armistice, il y a 14 régiments de marche de tirailleurs, tous à 3 bataillons.


Après l’armistice, 3 nouveaux régiments de marche de tirailleurs sont constitués aux armées sur le front français, mais ne combattront pas :
Le 12e RMT, le 13 novembre 1918 à la 68e DI, en remplacement du 206e RI. Constitution : 15e et 16e bataillons du 4e RTT, 10e bataillon du 8e RTT.
Le 21e RMT, le 13 novembre 1918 à la 8e DI, en remplacement du 311e RI dissous. Constitution : 17e bataillon du 5e RTA et deux bataillons du 311e RI.
Le 15e RMT, le 22 novembre 1918 à la 67e DI, en remplacement du 288e RI dissous. Constitution : 15e bataillon du 7e RTA et deux bataillons formés à partir des bataillons du 288e RI.


En complément des données disponibles sur cette page :

Télécharger récapitulatif des engagements des bataillons de tirailleurs au format pdf.

Télécharger récapitulatif des engagements des régiments de marche au format pdf.


1er régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, regroupé à Carcassonne le 29 août 1914, il débarque aux armées le 1er septembre 1914.
Appellations successives : initialement 2e régiment de marche de tirailleurs, puis 6e régiment de marche de tirailleurs à partir du 24 décembre 1914, puis 1er régiment de marche de tirailleurs le 1er avril 1915.
Grande unité de rattachement :
45e DI/90e brigade.
45e DI/ID (2) 45, le 18 juin 1918.
Composition initiale : quitte l’Algérie avec les 2/1er RTA, 2/8e RTT et 6/2e RTA.
Evolution :



Les 2/8e RTT et 6/2e RTA quittent le 6e RMT pour rejoindre respectivement le 8e RMT et le 2e RMT.
Le 1/1er RTA vient du 9e RMT puis rejoint le Maroc.
Le 3/1er RTA vient du Maroc.
Le 1/5e RTA vient du 7e RMT puis passe au 5e RMT, nouvellement formé (voir remarque au § 1er RTA).
Le 11/1er RTA est nouvellement créé.

Nota : les 4/5e RTA et 6/1er RTA, disloqués dès leur arrivée pour compléter les autres bataillons (cf. 1er RTA et 5e RTA), ne sont pas mentionnés dans cette évolution.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/1-rta (§ campagnes)

2e régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, regroupé en Arles du 10 au 12 août 1914, il débarque aux armées le 14 août 1914.
Appellations successives : initialement 2e régiment de marche de tirailleurs, puis 1er régiment de marche de tirailleurs le 24 décembre 1914, reprend son appellation initiale de 2e régiment de marche de tirailleurs le 30 mars 1915.
Grande unité de rattachement :
37e DI/73e brigade.
37e DI/ID 37, le 7 août 1918.
Composition initiale : quitte l’Algérie avec les 2/2e RTA, 5/2e RTA et 2/5e RTA.
Evolution :



Le 2/5e RTA passe au 6e RMT puis revient au 2e RMT. Il rejoint ensuite le 2e RMZT.
Le 4/6 RTA provient du 6e RMT dissous, qui a fusionné ses deux bataillons organiques en un seul. Il part ensuite au Maroc.
Le 6/2e RTA vient du 6e RMT de la 45e DI (futur 1er RMT).
Le 2/6e RTA, vient du Maroc (cf. § 6e RTA) ; il est ensuite dissous et sert à compléter les trois autres bataillons.
Le 5/2e RTA part au Maroc.
Le 3/2e RTA vient du Maroc.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/2-rta (§ campagnes)


3e régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, regroupé à Aix-en-Provence du 8 au 12 août 1914, il débarque aux armées le 15 août 1914.
Appellations successives : dénommé initialement 3e régiment de marche de tirailleurs, puis 2e régiment de marche de tirailleurs le 24 décembre 1914, reprend son appellation initiale de 3e régiment de marche de tirailleurs le 30 mars 1915.
Grande unité de rattachement :
37e DI/74e brigade.
51e DI/ID 51, le 6 août 1918.
Composition initiale : quitte l’Algérie avec les 2/3e RTA, 4/3e RTA, 5/3e RTA, 3/7e RTA.
Evolution :



Le 3/7e RTA devient le 1/3e RTA par changement d’appellation (voir remarque au § 3e RTA).
Le 5/3e RTA passe au 2e RMZT.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/3-rta (§ campagnes)


4e régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, ses deux bataillons arrivent successivement en Avignon (6/4e RTT le 13 août, 1/4e RTT le 17 août 1914), puis aux armées (6/4e RTT le 17 août, 1/4e RTT le 21 août 1914), il est regroupé aux armées le 22 août 1914.
Grande unité de rattachement :
38e DI /76e brigade.
division marocaine (DM)/1ère brigade du Maroc, le 24 novembre 1914.
2e division marocaine (nouvelle formation)/ID 2 DM, le 4 août 1918.
Composition initiale : 1/4e RTT, 6/4e RTT.
Evolution :



Le 5/4e RTT vient du régiment de marche de tirailleurs de la division marocaine (futur 7e RMT).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/4-rtt (§ campagnes)


5e régiment de marche de tirailleurs


Régiment de nouvelle formation : constitué aux armées à partir du 18 janvier 1918.
Grande unité de rattachement :
17e DI, le 3 février 1918.
10e DIC, le 28 mars 1918.
34e DI, le 23 mai 1918.
17e DI, le 26 mai 1918.
74e DI/ID 74, le 8 juin 1918.
Composition : 1/5e RTA, 6/5e RTA, 11/5e RTA (le 1/5e RTA vient du 1er RMT, les deux autres bataillons sont constitués de jeunes recrues).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/5-rta (§ campagnes)


6e régiment de marche de tirailleurs (1ère formation)


(Dissous le 24 septembre 1914)
En provenance d’Algérie, regroupé en Arles du 9 au 12 août 1914, il débarque aux armées le 15 août 1914.
Grande unité de rattachement : 37e DI/73e brigade.
Composition initiale : quitte l’Algérie avec les 1/6e RTA et 4/6e RTA.

Evolution :
Le 27 août 1914 : reçoit le 2/5e RTA (en provenance du 2e RMT de la 37e DI).
A la dissolution, les deux bataillons du 6e RTA fusionnent en un seul : le 4/6e RTA qui est versé au 2e RMT de la 37e DI, ainsi que le 2/5e RTA.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/6-rta (§ campagnes)


6e régiment de marche de tirailleurs (2e formation)


Créé aux armées le 8 mai 1918 par changement d’appellation du 3e RMZT dissous.

Grande unité de rattachement :

45e DI/91e brigade.

58e DI/ID 58, le 17 juin 1918.

Composition : 5/6e RTA, 7/6e RTA, 11/6e RTA (seul le 5/6e RTA est de nouvelle création, les deux autres bataillons proviennent du 3e RMZT dissous).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/6-rta (§ campagnes)


7e régiment de marche de tirailleurs (3)


(cf. 1er RMZT de la DM et 2e RMZT de la DM)
Est issu, le 1er octobre 1914, de la fusion, en quatre bataillons, des six bataillons de tirailleurs entrant dans la composition des deux régiments mixtes zouaves et tirailleurs de la 2e brigade du Maroc de la division marocaine, qui sont dissous le même jour.
Appellations successives :
Régiment de marche de tirailleurs de la division marocaine, le 1er octobre 1914.
7e régiment de marche de tirailleurs, appellation qui semble être donnée courant décembre 1914 mais qui n’apparait sur les JMO qu’après le 28 janvier 1915.
Grande unité de rattachement : division marocaine puis 1ère division marocaine/2e brigade du Maroc.
Composition initiale(4) au 1er octobre 1914 : 2/2e RTA (5) (fusion des 1/2e RTA et 4/2e RTA), 5/4e RTT, 1/5e RTA (fusion du 1/5e RTA et du 4/7e RTA), 3/6e RTA.
Evolution :




Le 2/2e RTA change de numérotation en février 1918 (cf. remarque au § 2e RTA), puis il est dissous et sert à compléter le 10/7e RTA nouvellement créé.
Le 5/4e RTT passe au 4e RMT.
Le 1/5e RTA passe au 1er RMT.
Le 4/7e RTA est recréé, puis passe au 11e RMT de nouvelle formation.
Le 6/6e RTA est un bataillon nouvellement créé ; il est dissous et sert à compléter le 8/7e RTA nouvellement créé.
Les 8/7e RTA et 10/7e RTA sont des bataillons de nouvelle création.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/7-rta (§ campagnes)


8e régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, ses deux bataillons arrivent successivement en Avignon (4/8e RTT le 13 août, 5/8e RTT le ?) puis aux armées (4/8e RTT le 17 août, 5/8e RTT le 21 août), il est regroupé aux armées le 21 août 1914.
Appellations successives : 8e régiment de marche de tirailleurs, puis 5e régiment de marche de tirailleurs le 1er janvier 1915, puis de nouveau 8e régiment de marche de tirailleurs le 1er août 1915.
Grande unité de rattachement :
38e DI/76e brigade.
75e brigade, isolée, le 17 janvier 1915.
25e DI/75e brigade, le 14 juin 1915.
38e DI/76e brigade le 11 juillet 1915.
56e DI/ID 56, le 13 septembre 1918.
Composition initiale : 4/8e RTT, 5/8e RTT (venant du Maroc).
Evolution :




Le 2/8e RTT vient du 6e RMT (futur 1er RMT).
Le 4/8e RTT part au Maroc(6).
Le 4/8e RTT vient de Tunisie.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/8-rtt (§ campagnes)


9e régiment de marche de tirailleurs


En provenance d’Algérie, regroupé le 8 août en Avignon, le régiment débarque aux armées le 14 août 1914.
Appellations successives : 1er régiment de marche de tirailleurs(7), puis 3e régiment de marche de tirailleurs le 14 décembre 1914, puis 9e régiment de marche de tirailleurs le 29 mars 1915.
Grande unité de rattachement :
38e DI/75e brigade.
75e brigade, isolée, le 17 janvier 1915.
25e DI/75e brigade, le 14 juin 1915.
48e DI/ID 48, le 5 janvier 1917.
48e DI/95e brigade, le 24 septembre 1917.
48e DI/ID 48, le 16 juin 1918.
25e DI/ID 25, le 25 octobre 1918.
Composition initiale : quitte l’Algérie avec les 1/1er RTA, 2/9e RTA et 3/9e RTA.
Evolution :




Le 1/1er RTA passe au 6e RMT (futur 1er RMT).
Le 1/9e RTA arrive du 2e RMZT.

Nota : n’est pas mentionné dans cette évolution le 5/9e RTA disloqué dès son arrivée pour compléter les autres bataillons (cf. § 9e RTA).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/9-rta (§ campagnes)


10e régiment de marche de tirailleurs


Régiment de nouvelle formation, créé aux armées le 1er janvier 1918.
Grande unité de rattachement :
63e DI, le 1er février 1918.
52e DI/ID 52, le 12 mai 1918.
Composition : 11/2e RTA, 11/3e RTA, 3/3e RTA (les deux premiers bataillons sont constitués de jeunes recrues, le 3/3e RTA vient du 2e RMZT le 14 janvier 1918).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/26-rta (§ campagnes)


11e régiment de marche de tirailleurs


Régiment de nouvelle formation, créé aux armées le 18 janvier 1918.
Grande unité de rattachement :
37e DI, le 11 mars 1918.
10e DIC, le 30 mars 1918.
32e CA, le 30 avril 1918.
34e DI, le 18 mai 1918.
58e DI/ID 58, le 18 juin 1918.
Composition : 4/7e RTA, 9/7e RTA, 11/7e RTA (le 4/7e RTA vient du 7e RMT le 23 janvier 1918, les deux autres bataillons sont constitués de jeunes recrues).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/31-rta (§ campagnes)


13e régiment de marche de tirailleurs


Créé aux armées le 1er juillet 1918 par changement d’appellation du 2e RMZT dissous.
Grande unité de rattachement : 48e DI/ID 48.
Composition : 3/5e RTA, 4/9e RTA, 11/9e RTA (seul le 4/9e RTA est de nouvelle création, les deux autres bataillons proviennent du 2e RMZT dissous).


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/13-rta (§ campagnes)



14e régiment de marche de tirailleurs


Régiment de nouvelle formation, créé aux armées le 4 octobre 1918 en remplacement du 359e RI dissous.
Grande unité de rattachement : 129e DI/ID 129.
Composition : 16/2e RTA, 15/6e et 16/6e RTA (ces trois bataillons sont constitués de jeunes recrues).


17e régiment de marche de tirailleurs


Régiment de nouvelle formation, créé aux armées le 28 octobre 1918 en remplacement du 294e RI dissous.
Grande unité de rattachement : 166e DI/ID 166.
Composition : 15/1er RTA, 16/5e RTA, 15/9e RTA (ces trois bataillons sont constitués de jeunes recrues).




Si vous souhaitez contacter l'auteur,
n'hésitez pas à écrire à cette adresse.



Présentation

Présentation

Tirailleurs algériens, tunisiens et les zouaves :
    Introduction aux régiments organiques
    Les régiments organiques (1) : les régiments de tirailleurs indigènes
    Les régiments organiques (2) : les régiments de zouaves
    Introduction aux régiments de marche
    => Les régiments de marche (1) : les régiments de marche de tirailleurs
    Les régiments de marche (2) : les régiments de marche de zouaves
    Les régiments de marche (3) : les régiments mixtes de zouaves et tirailleurs

Tirailleurs marocains

Les grandes unités ayant comporté des tirailleurs et des zouaves :
    Introduction : la situation en 1914
    Les grandes unités constituées en Afrique du Nord
    Les grandes unités crées pendant la guerre
    Les autres grandes unités

Tableaux de synthèse et parcours de guerre :
    Tableaux de synthèse des régiments organiques
    Tableaux de synthèse des régiments de marche
    Tableaux de synthèse des grandes unités
    Parcours de guerre

Annexes et sources


Pour en savoir plus :

Le site incontournable sur le sujet : Le site d'Eric de Fleurian, http://www.les-tirailleurs.fr/

                                                      

1. Inclus le 8e régiment de marche de tirailleurs de la 4e brigade marocaine, à 3 bataillons, qui est transformé en 4e RMZT en juin 1915. Ce régiment est étudié au § 2.3 qui traite des régiments mixtes zouaves et tirailleurs.
2. ID pour infanterie divisionnaire ; ID est suivi du numéro de la division.
3. Numéroté de manière logique « 7e régiment de marche de tirailleurs » à la fin décembre 1914 (les numéros 1 à 6 sont déjà attribués), lors de la première vague de changement d’appellation, il conserve sans grande logique ce numéro lors de la deuxième vague d’avril 1915 alors qu’à cette époque il ne comporte aucun bataillon du 7e RTA et que la tendance générale était de recoller au plus près les numéros des régiments de marche avec les numéros organiques. Si cette règle avait été appliquée, la présence de deux bataillons issus de la province d’Oran aurait justifié l’appellation de 6e RMT, de nouveau disponible.
4. Le 5/4e RTT et le 1/5e RTA proviennent du 1er RMZT de la DM ; le 2/2e RTA et le 3/6e RTA proviennent du 2e RMZT de la DM.
5. Voir la remarque sur la numérotation de ce bataillon au § du 2e RTA.
6. Voir remarque sur ce bataillon au § 8e RTT.
7. Ce régiment est parti avec le drapeau du 1er RTA et l’a perdu dans le combat du Chatelet, en Belgique.


Publication de la page : 25 octobre 2012. Dernière mise à jour : 19 octobre 2014.