LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

LES TIRAILLEURS MAROCAINS
Par Eric de Fleurian



A la mobilisation, il existe au Maroc cinq bataillons de tirailleurs marocains, à quatre compagnies chacun excepté le 2e bataillon qui n’en compte que trois.
Ces cinq bataillons sont envoyés en France et forme la brigade de chasseurs indigènes (1) (appelée aussi brigade marocaine ou brigade Ditte, du nom de son chef). A son arrivée aux armées, le 26 août 1914, elle est composée de deux régiments :
Le 1er régiment de chasseurs indigènes avec les 3e, 4e et 5e bataillons ;
Le 2e régiment de chasseurs indigènes avec les 1er et 2e bataillons.
Suite aux pertes des batailles de l’Ourcq et de Soissons, la brigade est dissoute le 23 septembre 1914 et ses restes forment le régiment de marche de chasseurs indigènes à deux bataillons : les 1er et 2e qui sont constitués avec les restes des 1er et 2e régiments. Les 3e, 4e et 5e (2) bataillons sont dissous.
Le 1er janvier 1915, le régiment de marche de chasseurs indigènes devient le régiment de marche de tirailleurs marocains (RMTM) ; il devient 1er RMTM le 5 février 1918 (date effective le 8 février).
Sa composition évolue pendant toute la guerre comme le montre le tableau ci-après.




9 bataillons différents, dont 3 deux fois, sont donc passés dans les rangs de ce régiment qui termine la guerre avec les 3e, 6e et 9e bataillons.
Le 2e régiment de marche de tirailleurs marocains est constitué le 5 février 1918 avec les 1er, 2e et 4e bataillons ; cette organisation ne change pas jusqu’à la fin de la guerre.
Rattachements :
Le 1er RMTM (brigade de chasseurs indigènes incluse) est d’abord rattaché au 5e GDR (groupe de divisions de réserve), puis à la 45e DI ; le 2 octobre 1914, il entre dans la composition de la brigade mixte Klein dépendante du 5e GDR. Le 2 février 1915, il est affecté à la 96e brigade/48e DI. Isolé (3) le 4 juillet 1916, il revient à la 96e brigade/48e DI, le 26 septembre 1916. Le 19 décembre 1916, il est affecté à la 3e brigade du Maroc/153e DI et, le 7 juillet 1918 à l’ID 153/153e DI.
Le 2e RMTM, après divers rattachements à différentes grandes unités, est définitivement affecté à l’ID 2 DM/2e division marocaine, le 4 août 1918.


Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/1-rtm (§ campagnes)

Voir ou télécharger le parcours de guerre du régiment sur le site consacré aux tirailleurs : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/2-rtm (§ campagnes)


En complément des données disponibles sur cette page :

Télécharger récapitulatif des engagements des bataillons de tirailleurs au format pdf.

Télécharger récapitulatif des engagements des régiments de marche au format pdf.



Si vous souhaitez contacter l'auteur,
n'hésitez pas à écrire à cette adresse.




Présentation

Tirailleurs algériens, tunisiens et les zouaves :
    Introduction aux régiments organiques
    Les régiments organiques (1) : les régiments de tirailleurs indigènes
    Les régiments organiques (2) : les régiments de zouaves
    Introduction aux régiments de marche
    Les régiments de marche (1) : les régiments de marche de tirailleurs
    Les régiments de marche (2) : les régiments de marche de zouaves
    Les régiments de marche (3) : les régiments mixtes de zouaves et tirailleurs

=> Tirailleurs marocains


Les grandes unités ayant comporté des tirailleurs et des zouaves :
    Introduction : la situation en 1914
    Les grandes unités constituées en Afrique du Nord
    Les grandes unités crées pendant la guerre
    Les autres grandes unités

Tableaux de synthèse et parcours de guerre :
    Tableaux de synthèse des régiments organiques
    Tableaux de synthèse des régiments de marche
    Tableaux de synthèse des grandes unités
    Parcours de guerre

Annexes et sources


Pour en savoir plus :

Le site incontournable sur le sujet : Le site d'Eric de Fleurian, http://www.les-tirailleurs.fr/

                                                     

1. Il semble qu’à l’origine l’état-major de la brigade était prévu pour commander la 2e brigade de la division marocaine ; cf. page de garde et page 4 du JMO de la brigade de chasseurs indigènes (cote 26 N 556/9).
2. Le 5e bataillon avait été dissous dès le 8 septembre suite à ses pertes lors de la bataille de la Marne.
3. Le régiment est retiré du front pour être reconstitué.


Publication de la page : 25 octobre 2012 - Dernière mise à jour : 19 octobre 2014.