LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Où trouver des informations pour retracer le parcours d'un combattant ?
Le fichier Mémoire des Hommes

Retour à l'article sur les sources


Les plus de 1,3 million de fiches disponibles sur le site Mémoire des Hommes (MDH) du Secrétariat général pour l'administration (SGA) du ministère de la défense sont une source incontournable. Elles ne recensent que les soldats « Mort pour la France » mais donnent des informations très utiles pour entreprendre la recherche du parcours d'un soldat mort au cours de la Première Guerre mondiale.


  • La source :


Mises en ligne le 5 novembre 2003, ces fiches proviennent de la numérisation du projet de réaliser un livre d'or des victimes de la guerre. Projet inachevé, ce fichier est donc incomplet, comprend des fiches en double (en particulier pour les officiers) et n'est donc pas une source absolue et exempte d'erreurs. Au contraire, on le verra, les erreurs sont fréquentes, mais n'en font pas une source dont il faut se détourner : comme toutes les sources, ses informations sont à croiser avec d'autres documents.


  • Les informations d'une fiche MDH :




Les informations suivies d'un astérisque dans le tableau sont celles pour lesquelles il a été constaté des erreurs.



Information

Erreurs les plus fréquentes


1

Nom

Notée en majuscule, cette information peut savoir été rectifiée ou se révéler incorrecte (orthographe du nom fausse).

*

2

Prénom

En général, on trouve tous les prénoms notés à l'état civil, dans le même ordre, même si le prénom usuel était le deuxième ou le troisième. On y trouve parfois un surnom.

*

3

Grade

Indique le grade du soldat au moment du décès, simple soldat (2e classe) ou officier, cette mention varie avec l'arme d'affectation (4)

*

4

Corps

Unité à laquelle était affecté l'homme au moment de son décès. Indique l'arme d'affectation (infanterie, artillerie, cavalerie, services...). Il s'agit le plus souvent du régiment, mais ce peut-être le bataillon ou la compagnie (dans le cas des sapeurs du génie)

*

5

Numéro matricule

Au corps

Numéro attribué à l'homme dans le régiment auquel il était affecté à son décès.

*

6

Au recrutement

Numéro attribué par le bureau de recrutement suivant administrativement cet homme. Peut apparaître sous différentes formes.

*

7

Classe

Théoriquement la classe de recrutement (année de naissance + 20) mais peut apparaître sous d'autres formes.

*

8

Au recrutement

Indication du bureau de recrutement qui gérait administrativement son dossier.

*

9

Mort pour la France le

Date du décès ou présumée ou de disparition. Parfois, dans le cas des disparus, donne une période.

*

10

à

Lieu du décès (hôpital, champ de bataille, domicile le cas échéant...). Il ne peut s'agir que d'une commune parfois.

*

11

Genre de mort

Tué à l'ennemi, suites de blessure... Indique le type de mort, mais dans la majorité des cas, la mention est standardisée et ne dit rien de la réalité des circonstances du décès.

*

12

Né le

Indication de la date exacte de naissance.

*

13

à

Indication de la commune de naissance. Attention : certaines communes ont disparu ou ont été rattachées à d'autres.

*

14

Département

Indication du département de naissance. Attention : certains noms ont changé et la Corse n'en forme qu'un.

*

15

Jugement

En cas de disparition ou à défaut de témoin, il fallait un jugement du tribunal pour déclarer un homme décédé. Indication de la date et du tribunal ayant rendu un jugement.

*

16

Transcrit

Date de l'inscription dans l'état-civil dans la commune indiquée suivant un acte de décès dressé au corps ou le jugement d'un tribunal.

*


Les erreurs peuvent mêtre être multiples :



  • Des informations très utiles pour commencer :


Les informations de cette fiche sont la porte d'entrée la plus simple pour obtenir la fiche matricule donnant un peu plus de détails. Tout est sur cette fiche MDH : le nom, le prénom, la classe, le bureau de recrutement et le matricule au bureau de recrutement. Cela raccourcit d'autant la recherche aux archives départementales ou la correspondance.

En effet, les registres matricules sont classés par bureau de recrutement et par classe. Une fois le bon registre trouvé, il ne reste qu'à aller au bon matricule. Le nom et le prénom ne servent qu'à vérifier que c'est le bon conscrit.


Exemple : le cas du soldat Bard, de l'Orne. On trouve facilement sa fiche MDH qui nous indique qu'il a été recruté dans l'Orne, bureau de recrutement d'Argentan, classe 1914, matricule 305.



En allant sur le site des Archives départementales de l'Orne, on obtient facilement le volume 1 (des matricules 1 à 500) de la classe 1914 au bureau de recrutement de l'Orne. La fiche matricule est trouvée.



Vous avez remarqué ? La fiche MDH est erronée : il y a une erreur sur le corps d'affectation. Le soldat Brard était affecté sans l'ombre d'un doute au 104e RI et non au 103e RI, le matricule au corps 6385 du 103e RI étant Louis Benoît (recruté en Mayenne).


Attention : toutes les Archives départementales n'ont pas mis en ligne les fiches matricules. Pour en connaître la liste à jour, voyez ce lien.


  • Une information très utile pour avancer :


Les informations 15 et 16 permettent d'accéder à la transcription de l'acte de décès. Cette transcription peut parfois donner des informations utiles comme la compagnie du défunt. Il faut utiliser le cadre du bas de la fiche.

L'exemple du soldat Lenain :


En consultant les actes de décès de la commune de Monnaie, on trouve en 920 la transcription du jugement déclaratif de décès qui nous apprend qu'il y a une imprécision dans sa fiche MDH (je vous laisse trouver laquelle).




  • Quelques conseils pour réussir sa recherche :


- Département de naissance :



Ne tapez pas le numéro ou le nom du département dans la case mais cliquez sur le menu et sélectionnez le bon département. Si vous tapez vous-même, vous n'obtiendrez aucune réponse.


- Je connais le nom d'un mort pour la France, mais il n'apparaît pas.

Avant de conclure qu'il fait partie des fiches jamais réalisées, il faut tenter de le retrouver avec une orthographe approchante. Les erreurs sur les noms sont fréquentes, que ce soit dans les fiches ou dans la source de l'information (par exemple, les erreurs sont fréquentes sur les monuments aux morts) et expliquent le plus souvent l'absence de la réponse voulue.

Il ne faut pas hésiter à essayer les orthographes approchantes ou des morceaux du nom de famille à l'aide de la fonction « contient ».



- Je connais le nom et le prénom d'un soldat tué à la guerre, mais je ne le trouve pas dans le fichier. Outre le problème des erreurs d'orthographe sur les fiches et dans l'indexation, le problème peut aussi venir du prénom. Il était courant que le prénom usuel ne soit pas le premier de l'état civil. Or, c'est celui de l'état civil qui prévaut quand vous tapez un prénom. De ce fait, il est conseillé de changer l'option de recherche et de choisir « Contient ».


  • En guise de conclusion :


Une source très importante mais qui n'est ni complète ni fiable à 100 % et qu'il convient donc de croiser avec d'autres sources.



Si vous avez d'autres problèmes avec les fiches MDH, n'hésitez pas à me contacter.
Ces petites recherches sont ouvertes à vos commentaires et à la contribution des lecteurs !



Retour à l'article sur les sources



Publication de la page : 30 août 2014