LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Où trouver une photographie d'un soldat ?
Annonces dans les journaux et mémentos


Parmi les sources permettant d'en savoir plus sur un combattant, il existe les annonces publiées dans la presse locale et les mémentos. Évidemment, ces documents ne concernent que des hommes morts au cours du conflit. Là encore, il y a des informations à trouver, mais aussi des pièges à éviter.


  • Les annonces dans la presse locale :


D'abord, il convient de ne pas oublier que cette source dépend de ce que fit la famille à l'époque : certaines firent annoncer dans la presse le décès d'un proche et organisèrent une messe.

Il n'est pas question ici de faire-part, mais d'annonces réalisées par la famille afin d'honorer la mémoire d'un proche par des prières ou par la participation à une cérémonie religieuse. Il ne s'agit pas d'un enterrement, mais bien de cérémonies, les corps étant très rarement rapatriés au cours de la guerre.


En l'absence du corps, les familles organisaient des messes une fois la nouvelle apprise, puis d'autres à la mémoire du défunt à l'occasion de la date anniversaire du décès.





On y trouve parfois l'indication d'un lieu, d'une compagnie, mais c'est surtout la marque d'une pratique religieuse.


Dans certains cas, le journal informait du décès d'une personne en l'absence de faire-part publié dans la rubrique nécrologique. Toutefois, cette pratique de lister les décédés au front ne perdura pas toujours : la situation est très variable suivant le journal.



  • Les mémentos.


Dans les archives familiales ou au hasard d'un vide-grenier, d'une brocante quand les papiers ont été vendus, disséminés, on trouve parfois ces cartes imprimées, entourées d'un liseré noir.

Il s'agit d'un « mémento », une carte comportant le plus souvent la photographie du défunt et invitant à prier pour sa mémoire. Il s'agit ici aussi un document lié à une pratique religieuse. Il se révèle être un document très riche.


Les mémentos ont presque toujours le même modèle : une photographie (un portrait ou une vue plus large), la date et les circonstances de sa mort, le texte de sa ou de ses citations, un extrait de courriers et les éléments religieux. Ces éléments varient suivant le modèle choisi : on peut trouver une image pieuse, des symboles, des indulgences en faveur du défunt. Systématiquement, il y a au moins une référence biblique ; souvent on trouve des indulgences.



Si la présentation générale est souvent ressemblante, les mémentos ont une présentation très variée, chaque famille pouvant le personnaliser.

Ainsi, outre le modèle précédent, assez classique, on peut en trouver avec des photographies plus larges :



On peut aussi en trouver pour plusieurs hommes (dans le cas de membres d'une famille) :



Pour nos recherches, c'est d'abord un moyen de disposer d'une photographie du défunt. Ensuite, il permet également de mettre en avant le degré de religiosité de la famille.


  • Mais toujours croiser les sources :


Un mémento d'un jeune homme décédé au cours du conflit mais ne portant aucune mention d'une mort à la guerre doit inciter à la prudence. Comme toujours, les informations présentes sur ces documents peuvent être parfois incomplètes voire erronées et nécessitent donc un recoupement avec au moins une autre source. En voici une illustration, avec Firmin Coiffet, décédé en novembre 1914.



Jeune charron en 1911, Firmin Coiffet fut affecté à la 5e compagnie de cavaliers de remonte. Il est réformé temporairement (2ème catégorie) en septembre 1912 pour bronchite des sommets et hémoptysies.

Bien que déclaré propre au service armé en 1913, il fit partie de ces hommes n'ayant pas rejoint son corps en août, le 9e ETEM de Châteauroux. Son état de santé en est la cause sans l'ombre d'un doute. En effet, il décéda à Brion le 5 novembre 1914, à peine âgé de 24 ans. Le mémento ne comporte, logiquement, aucune mention d'une mort au front, ce qui doit attirer l'attention de l'observateur.


  • Sources :


Mémento de Raymond Alabeurthe :

http://www.europeana1914-1918.fr/en/contributions/8369

Mémento d'André Bonnafont :

http://www.europeana1914-1918.eu/fr/contributions/8130

Mémento des frères Roze : collection Denis Delavois

Mémento de Firmin Coiffet : collection de l'auteur.



Si vous avez d'autres exemples, n'hésitez pas à me contacter.
Ces articles sont ouverts à la contribution des lecteurs !


Retour à l'article trouver une photographie

 


Publication de la page : 22 mars 2015.