LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Où trouver une photographie d'un soldat ?

Trouver des informations sur une personne est important ; pouvoir mettre un visage sur un nom est aussi un objectif fréquent pour qui travaille sur le parcours d'un homme.


  • Une aiguille dans une botte de foin...

La question est de savoir s'il existe des sources permettant de trouver une photographie en l'absence de document de ce type dans les archives personnelles ? L'histoire des familles fait que les documents personnels ont pu être dispersés, perdus. Or, il s'agit de la manière la plus simple de trouver une photographie. En l'absence de cette source, la découverte d'un portrait est une recherche très aléatoire car à aucun moment avant 1914 les hommes n'étaient photographiés officiellement, même pas pour une pièce d'identité. Ainsi, il est inutile d'espérer trouver un fichier de l'armée composé du portrait des millions d'hommes ayant fait leur service militaire. Ce fichier n'existe pas.


Il y a heureusement d'autres pistes, mais sans aucune certitude de trouver. En effet, on ne dispose souvent que de la description de la fiche matricule qui est tout de même très vague. Et lorsque l'on observe les photographies de groupe, force est de constater que les châtains à moustache sont légions ! Dans ce cas, la présence du nom peut vraiment être une aide déterminante. Hélas, nombre de photographies sont anonymes.


Condition importante pour espérer retrouver une photographie : connaître le parcours de l'homme. En connaissant son régiment, la période où il y était, il est possible de mieux cibler ses recherches de photographies de soldats du régiment.


  • Les albums régimentaires :

Ces albums ne sont pas des initiatives officielles au sens où elles ne sont pas prévues dans les textes officiels organisant l'armée. Est-ce une initiative de chef de corps ? Une initiative d'un photographe ? Ce qui est sûr, c'est qu'il est possible de trouver ponctuellement ce type de documentation. Si cela correspond à une date où un homme était au régiment, il doit être dans l'un des groupes qui posent devant l'objectif.

Il n'existe pas de recensement des albums qui existent. A l'inverse des photographies de classe qui sont annuelles, ces albums n'étaient pas réalisés de manière régulière : il ne faut pas imaginer que chaque unité faisait faire son album tous les ans.


En cherchant sur Internet, il est possible d'en trouver quelques exemplaires numérisés et, évidemment, quelques-uns à vendre. Pour donner une idée de ce qu'était un album régimentaire, voici celui du 151e RI pour l'année 1912-1913 sur ce site.


     Gros plan : Feuilleter l'album régimentaire du 151e RI, 1912-1913.


Quelques pistes pour voir d'autres albums régimentaires :

- L'album du 2e régiment de Hussards en 1904 sur le site de l'amicale de Chamborant Houzard.

- Le site military-photos.com propose un grand nombre d'albums réalisés par l'imprimerie A. Gelly. Il donne un éventail très large de cette production.

- Des albums régimentaires sont parfois publiés sur les blogs de passionnés d'un régiment. C'est le cas pour le 149e RI et les régiments de l'Indre.

- Pour trouver d'autres albums régimentaires, une visite au Service Historique de la Défense qui indique sur son site

en posséder de nombreux exemplaires.


  • Le site du chtimiste :

Le site du chtimiste est une étape quasi incontournable pour une recherche sur le parcours d'un homme pendant la Première Guerre mondiale. Pour la question des photographies, il s'agit de la plus grosse mise en commun d'images triées par régiment. Attention : il s'agit d'un mélange de photographies d'avant guerre et de la période 1914-1918.


  • Le tableau d'honneur de la Guerre 1914-1918 du journal l'Illustration :

Une autre source de photographies de combattants de la Première Guerre mondiale est la série de portraits publiée par le journal l'Illustration pendant le conflit. Attention : il ne s'agit que de 16486 portraits de soldats, de sous-officiers et d'officiers ayant obtenu la légion d'honneur ou la médaille militaire. Il ne s'agit pas d'une liste exhaustive des médaillés.

Ces portraits sont disponibles sur le site de Jean-Luc Dron à cette adresse.



  • Pages de gloire :

Ce journal a publié un peu plus de 1 000 portraits de soldats qui ont reçu une citation au cours du conflit. Une fois encore, il s'agit d'une infime proportion des soldats décorés et plus infime encore quand on la compare aux soldats mobilisés.

Les portraits et citations sont disponibles également sur le site de Jean-Luc Dron à cette adresse.


  • Les sites régimentaires :

Il existe de nombreux sites de passionnés qui travaillent sur un ou plusieurs régiments. Ils mettent souvent en ligne des photographies. Ce peut être une piste.


  • Le dossier d'ancien combattant :

Si la personne sur laquelle vous faites des recherches est revenue de la guerre (condition 1), qu'elle a fait une demande de carte de combattant (condition 2), qu'elle a été acceptée (condition 3) et que son dossier du Comité départemental des mutilés, combattants et victimes de la guerre a été versé aux Archives départementales (condition 4). Pourquoi énumérer ces conditions ? Certes, il s'agit du meilleur moyen de trouver une photographie de combattant quand on ne dispose de rien mais il y a une série de conditions et cela ne concerne pas tous les combattants. Le tout fait que, si c'est le meilleur moyen, il n'est pas sûr à 100%, loin de là.

Dans le meilleur des cas, on trouve le dossier complet avec justificatifs du parcours (souvent plus détaillé que la fiche matricule quant aux affectations dans un régiment) voire la carte de combattant avec la photographie.


     Gros plan : L'exemple de Lucien Boulay.


Dans d'autres cas, vous trouverez simplement la carte de combattant avec photographie, ce qui est déjà beaucoup.



En effet, les archives peuvent n'avoir conservé qu'une partie des dossiers à titre d'échantillon et détruit les autres, ce qui est au final bien dommage tant les informations disponibles sont en fait complémentaires de celles de la fiche matricule.



  • Autres pistes :

Aucune n'est à négliger, collection de photographies, sources imprimées. Dans les bibliothèques, archives départementales si elles possèdent un fond iconographique, il est possible de trouver des collections de photographies déposées.

Après la guerre, de nombreux "livres d'or" ont été publiés. Certains, en plus de la biographie des hommes morts à la guerre, donnent leur portrait. Certains journaux locaux ont fait la même démarche.

Les plaques émaillées visibles sur certaines tombes ou sur certains monuments aux morts peuvent aussi fournir un portrait (souvent en mauvais état) du soldat s'il est mort à la guerre.


  • La suite de la recherche :

Trouver une photographie est une recherche dans la recherche pour laquelle il est impossible de dire si elle aboutira un jour. Aucune piste n'est à négliger, à commencer par la famille.



Publication de la page : 6 novembre 2011 ; dernière mise à jour : 20 décembre 2012.