LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Retracer le parcours d'une recrue (4)
La fiche matricule (1)


Retour à la page précédente.


INSTRUCTIONS
POUR LA TENUE DU REGISTRE MATRICULE


Le registre matricule comprend tous les jeunes gens qui n'ont pas été déclarés impropres à tout service armé ou auxiliaire.
Il est établi pour chaque classe au moyen de la liste de recrutement cantonal et tenu par le commandant du bureau de recrutement de chaque subdivision de région.
Les commandants des bureaux de recrutement doivent faire commencer le registre matricule le plus promptement possible et en poursuivre l'établissement sans interruption.
Les hommes sont inscrits sur le registre matricule dans l'ordre où les cantons ont été examinés par le conseil de révision en suivant, dans chaque canton, l'ordre d'inscription sur la liste de recrutement.


Le registre matricule forme autant de volume que le nombre d'hommes de la subdivision l'exige :
Chaque volume est destiné à l'inscription de 500 hommes.
Chaque homme compris par le conseil de révision dans l'une des sept parties de la liste de recrutement cantonal est inscrit sur le registre matricule et reçoit un numéro. Ce numéro ne doit être inscrit dans la case destinée à cet effet qu'apère que les listes de tous les cantons ont été définitivement arrêtés.
La série des numéros matricules doit se suivre sans interruption.
Le numéro matricule de l'homme doit le suivre jusqu'à sa libération définitive du service militaire ou sa radiation des contrôles de l'armée.


Les militaires réformés et les jeunes exemptés à la suite d'un deuxième examen du conseil de révision ne doivent pas être rayés du registre matricule ; seuls, les noms des décédés seront biffés à l'aide d'un trait diagonal.


Le commandant de bureau de recrutement doit tenir le registre matricule constamment à jour. Il y inscrit, pour tous les hommes appelés à l'activité, la date de leur mise en route et celle de leur arrivée au corps, ainsi que le numéro sous lequel ils sont immatriculés.
Le détail des services et toutes les mutations qui surviennent dans la position des hommes jusqu'à leur libération du service militaire sont inscrits dans la case réservée à cet effet.


On a tout d'abord soin d'indiquer dans cette case la position de l'homme et les conditions dans lesquelles doivent être accomplies les années de service dans l'armée d'active et spécifier :
1° Pour les appelés :
S'il s'agit de l'application des articles 18 ou 19 (ajournements et réformes temporaires), 20 ou 21 (sursis) ;
2° Pour les engagés volontaires :
Celui des articles (23, 26, 50, 51 ou 52) en vertu desquels ils sont liés au service.
Toutes les mutations sont inscrites dans l'ordre chronologique.


Le degré d'instruction générale est indiquée conformément aux prescriptions de l'Instruction du 20 octobre 1905 relative à l'établissement des tableaux de recensement.
Les dates de passage dans les différentes catégories de réserve étant les mêmes pour l'ensemble des hommes d'une même classe, l'inscription de ces dates est portée sur le premier feuillet des registres matricules sur lesquels ces hommes sont inscrits.
La case individuelle n'est remplie que pour les hommes dont les services font l'objet d'un décompte spécial (engagés volontaires, naturalisés, condamnés, etc.).


Les changements de domicile ou de résidence doivent être portés très exactement, afin que les hommes ne soient jamais perdus de vue pendant toute la durée de leur service. La lettre D indiquera, dans la colonne affectée à cet effet, les changments de domicile, et la lettre R les changements de résidence.


Toutes les inscriptions doivent être faites avec soin, sans ratude ni surcharge. Celles relatives au passage dans les différentes catégories de réserve doivent ressortir en caractères apparents. Les rectifications sont opérées au moyen d'un trait passé sur les mots inexacts et de l'inscription interlinéaire de ceux qui doivent les remplacer.
Les noms doivent être écrits en bâtarde ; il est formellement prescrit de n'employer, pour l'initiale du nom, que des majuscules du même caractère, sans aucun trait ni ornement queclonque.


Un répertoire alphabétique, contenant les noms de tous les hommes inscrits au registre matricule, est établi séparément par classe.
Pour faciliter les recherches, il y aura lieu d'inscrire à l'encre rouge, à la suite du répertoire alphabétique de chaque classe le nom des hommes appartenant par leur âge à ladite classe qui, pour un motif queconque (naturalisation, omission, etc.) ont été recensés avec une classe ultérieure.
La classe de recrutement dont chacun fait partie et son numéro matricule seront également indiqués.

Source :
Instructions qui figurent en tête de tout les registres matricules. Pour en voir un exemple : site des Archives départementales de l'Hérault. Choisissez n'importe quelle classe et vous trouverez ces instructions.

Retour à la page précédente.


Dernière mise à jour de la page : 15 août 2010 - dernière mise à jour : 29 juillet 2013.