LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Représenter et se représenter la
Première Guerre mondiale par l'écrit

Revenir à la page précédente
Parcours :
Un hiver à Souchez- GALTIER-BOISSIERE Jean, Un hiver à Souchez, Editions du Lérot, Tusson, 1998 (première édition : éditions Berget Levrault 1917).

Dès la préface, on retrouve le style de Jean Galtier-Boissière, style qui rend les pages de la Fleur au fusil si fortes et qui prépare à ce que l'on va lire ensuite. Il confronte son expérince du conflit sur certains points avec les critiques de Norton Cru. Ensuite, on suit littéralement Galtier-Boissière dans sa guerre de tranchée. D'abord dans une montée en ligne passant par Ablain-Saint-Nazaire, jusqu'à un petit poste sur le front de l'Artois. Ensuite, avec sa manière bien à lui de décrire les événements et les personnes, il nous fait partager la vie de son escouade (11 hommes) au travers d'anecdotes, dans ce que cette vie a de plus quotidien, il nous présente chacun de ces hommes et nous rappelle ainsi l'individualité du caractère, du parcours et finalement du destin de chacun de ces mobilisés. Il évoque un moment de vie qui efface un instant les angoisses, la peur. Puis un obus qui frappe un homme de l'escouade, un destin brisé évoqué pour résumer le sort de tant d'autres.
Il termine son récit par quelques périodes en première ligne. Pris sous le feu de l'artillerie allemande avant une tentative d'attaque. Et le grand soulagement d'en être revenu vivant.
Galtier-Boissière nous décrit par ces quatre étapes le quotidien des hommes de 1915 sur le front si meurtrier de l'Artois. Le récit est bref mais intense et vivant, si humain. Si ces anecdotes ne concernent qu'une période (1915) et un secteur (l'Artois), elles n'en permettent pas moins de se faire une idée précise de ce qu'était la guerre dans ce secteur. En le complétant par d'autres lectures, le livre aide à mieux se représenter ce que les hommes ont vécu et la pluralité des points de vue sur l'expérience de la guerre.

Les éditions du Lérot ont réalisé une réedition de l'ouvrage en 1998. Il reste encore quelques-uns des 300 exemplaires tirés. Pour moins de 15 euros, il n'y a pas à hésiter.

Revenir à la page précédente

Dernière mise à jour : 3 octobre 2010.