LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Représenter et se représenter la
Première Guerre mondiale par l'écrit

Revenir à la page précédente
Un ensemble très complet sur un type de front :

- COCHET François, GRANDHOMME Jean-Noël (dir), Guerre des Vosges et guerres de montagne 1914-1918, Paris, Edition Bernard Giovanangeli, 2015. 508 pages.

J’apprécie le travail de cette maison d’édition sur l’histoire militaire du XIXe et du XXe siècle. Je n’ai pour l’instant jamais été déçu.

Habitué aux couvertures souples de l’éditeur, j’ai été surpris par la couverture cartonnée de cet ouvrage. Mais ce n’est pas si surprenant car il ne s’agit pas de n’importe quel travail : ce sont les textes d’un colloque international qui s’est tenu en mai 2015. On découvre donc ici les 30 travaux publiés (sans compter les introductions et la conclusion). Le thème est décomposé en trois thèmes : la guerre dans les Vosges (avant-guerre, pendant le conflit), d’autres montagnes théâtres de conflits et l’aspect mémoriel.

Un programme très vaste, essentiellement centré sur les Vosges mais qui permet de découvrir la guerre en montagnes dans d’autres secteurs et qui montre toute la richesse de cette thématique.

La présentation de l’ouvrage et sa mise en page sont très claires. La grande majorité des articles est accompagnée de sources et de notes de bas de page très utiles. Un cahier d’illustrations sur papier glacé réunit l’ensemble des documents figurés.


Je ne vais pas faire une critique de chaque article (je n’en ai pas les compétences) mais juste revenir sur certains points qui font la qualité de ces travaux.


Ce qui fait l’intérêt de ces colloques est la diversité des points de vue abordés sur le thème. Histoire militaire, histoire technique, stratégie, aspects mémoriels sont présentés. L’écueil dans ces publication est qu’il est souvent difficile d’apprécier tous les thèmes. Je goûte peu la présentation de géographie physique même si elle est un élément de compréhension de certains aspects des combats des Vosges. Idem pour la présentation d’unités qui ressemblent à de simples historiques sans réelle analyse, en particulier pour tout ce qui concerne l’Alpenkorps ou l’a priori incontournable Rommel.


Si ces articles donnent souvent une vision très enrichissante des thèmes, j’ai particulièrement apprécié certaines interventions : celle sur la révolte des Grecs du Pont-Euxin en est un superbe exemple. En effet, rédigé par Anastasios Zografos, c’est un de ces textes qui montrent que certaines parties du conflit sont encore réellement à découvrir en France. Je peste régulièrement contre l’abus de langage - si vendeur imaginent probablement ceux qui l’utilisent - qui consiste à dire qu’un fait ou un événement est « oublié ». Là, il est non pas oublié mais bien méconnu pour ne pas dire inconnu ! La population de l’époque a-t-elle d’ailleurs été informée de ce qui se passait dans cette région autrement que par quelques lignes dans la presse ? Cet article montre aussi, pour certains faits, l’importance de la mémoire orale (et de sa conservation) quand il n’existe pour ainsi dire aucune autre source.


J’ai aussi été sensible aux textes de François Petrazoller (Le front des Vosges dans la littérature populaire allemande, 1914-1917), de Stanislas Sretenovic (Un « Golgotha » serbe : la retraite de l'armée et des civils à travers les montagnes du Monténégro et de l'Albanie (octobre 1915-janvier 1916) ), d’Ionela Moscovici (Les Carpates roumaines en 1916, un front trop vulnérable) et d’Ozan Arslan (La bataille de Sarıkamış : un « Tannenberg » manqué dans les montagnes ? ). Tous ont ce point commun de proposer des regards qui s’éloignent largement de ceux auxquels nous sommes habitués en France. Il n’y eut pas que le front des Vosges et d’autres batailles, une fois encore méconnues en France, méritent d’être présentées. Dans le même ordre d’idée, les trois articles suivants, axés sur des combats en montagne sur d’autres continents (Afrique et Asie en particulier) apportent une vision toujours plus complexe du conflit, ou des conflits qui se déroulèrent entre le début du siècle et 1914. La lecture de Julie d'Andurain (Le combat de la montagne des Tsoul ou la jonction des deux Maroc, la guerre de montagne dans le royaume chérifien (mai 1914) ) et de Michel Bodin (La guerre de montagne au Tonkin, 1914-1918) met un éclairage intéressant sur des faits rarement connus bien que concernant la France.


La dernière partie des contributions est regroupée autour du thème de la mémoire. L’évocation de son évolution, du regard sur les champs de bataille, de la disparition des combattants permet de bien la comprendre. Les exemples de sa construction sont d’un grand intérêt et montrent à quel point la mémoire est bien un regard sur le passé et le fruit de choix mémoriels et muséographiques.


  • En guise de conclusion :


Les publications qui suivent les colloques sont des mines d’articles d’une grande richesse. C’est le cas ici, additionné à des thèmes réellement peu connus en France et une grande qualité de la publication (textes comme illustrations). Contrairement à ce que le thème pourrait laisser imaginer, cet ouvrage intéressera aussi bien les curieux du front des Vosges que ceux du conflit plus généralement tant il permet de découvrir des aspects méconnus voire réellement inconnus du grand public en France.


  • Carte des lieux évoqués par les articles :


1 - Jean-Paul Fizaine : Géologie et Front des Vosges 14-18

2 - Philippe Boulanger : Géographie militaire des montagnes vosgiennes dans la guerre 1914-1918

3 - Emmanuel Dubail : Tranchées des cimes, la fortification de campagne en montagne

4 - Jean-Noël Grandhomme : Le Général de Pouydraguin, « héros de la bataille des Hautes-Vosges »

5 - Benoit Deleuze : Les Alpins, des Alpes aux Vosges, août-septembre 1914

6 - Jean-Claude  Fombaron :  Entretenir  une  guerre  de  montagne  :  les  réalisations techniques militaires du front des Vosges

7 - Christian Benoit : La préparation des troupes du 21e corps au combat en moyenne montagne, leur mobilisation et leur engagement initial

8 - Pierre-Louis Buzzi : Jules Jobard, un instituteur antimilitariste sur le front des Vosges

9 - Benoît Lemay : L'Alpenkorps

10 - Cédric Mas : La campagne des Vosges de Rommel et l’expérience de l’armée allemande en montagne

11 - François Petrazoller : Le front des Vosges dans la littérature populaire allemande, 1914-1917

12 - Philippe  Springer : De la compagnie  de  skieurs  au  bataillon  de  montagne wurtembergeois, 1914-1918

13 - Rainer Sammet : Voies ferrées et funiculaires des deux côtés du front

14 - Anne Peroz : Garnisons, cantonnements et vie civile dans la moyenne montagne vosgienne (1914-1918)

15 - Joseph Schmauch : Les vallées vosgiennes : un laboratoire de l’Alsace française

16 - Hubert Heyriès : La guerre italienne dans les Alpes, une guerre de montagne différente ?

17 - Thérèse Krempp : La guerre de montagne sur le front d’Orient

18 - Stanislas Sretenovic : Un « Golgotha » serbe : la retraite de l'armée et des civils à travers les montagnes du Monténégro et de l'Albanie (octobre 1915-janvier 1916)

19 - Ionela Moscovici : Les Carpates roumaines en 1916, un front trop vulnérable

20 - Anastasios Zografos : Le maquis du Pont-Euxin durant la Grande Guerre

21 - Ozan Arslan : La bataille de Sarıkamış : un « Tannenberg » manqué dans les montagnes ?

22 - Julie d'Andurain : Le combat de la montagne des Tsoul ou la jonction des deux Maroc, la guerre de montagne dans le royaume chérifien (mai 1914)

23 - Michel Bodin : La guerre de montagne au Tonkin, 1914-1918

24 - Jean-Noël Grandhomme : Les « autres » guerres de montagne

25 - Fabien Schaeffer : Vestiges et monuments de guerre sur le front de Macédoine

26 - Cap. Ariane Pinauldt : Loin du front, montrer les tranchées : les Vosges au musée des troupes de montagne

27 - Florian Hensel : Que faire de nos champs de bataille ? Les lieux de combat alsaciens entre préservation et remise en état au lendemain de la Première Guerre mondiale

28 - Delphine Pierrat et Yann Prouillet : L’aménagement d’un site de tourisme de la Grande Guerre en montagne, le cas du Hartmannswillerkopf

29 - Jean Klinkert : Le Front des Vosges 1914-1918 : promouvoir le tourisme de mémoire

30 - Raphaël Georges : Le musée Serret à Saint-Amarin, une illustration de l’Alsace tricolore ?




Revenir à la page précédente


Mise en ligne de la page : 21 octobre 2017.