LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Représenter et se représenter la
Première Guerre mondiale par l'écrit

Revenir à la page précédente
Un bon point de départ :

Choubard Alain,Jobbé-Duval Brigitte, Le Naour Jean-Yves, Mergnac Marie-Odile et Mir Jean-Pierre, Souvenirs de 1914-1918, Paris, éditions Archives & Culture, 2008.


Quand j'ai vu la couverture de l'ouvrage, avec sa carte postale fantaisie, je me suis demandé ce que l'on pouvait trouver à l'intérieur : un recueil de cartes postales qui laisse le lecteur sur sa faim ? Mes craintes étaient d'autant plus grandes qu'aucun nom d'auteur n'apparaît.

Il n'en est rien. Au contraire même, cet ouvrage est remarquable de pédagogie, simple sans être simpliste. Il part de l'idée qu'une personne s'intéressant au passé d'un membre de sa famille pourrait retrouver un certain nombre de souvenirs datant de cette époque, « au-delà de la mémoire familiale ». C'est donc à un public curieux d'histoire familiale, de généalogie, ne connaissant pas spécialement les pistes possibles, que s'adresse ce livre. Sont donc passés en revue la correspondance (familiale ou avec une marraine de guerre), les photographies, les documents militaires (livret individuel, fiche matricule, diplômes, décorations). Un aperçu général, très clair, qui reste largement suffisant pour une première approche, une découverte de ce type de recherches.

Toutefois, ce livre n'est pas que cela. Ces parties concernant les documents éventuellement disponibles dans le grenier sont complétées par d'autres liées au souvenir de la guerre de manière plus étendue. Des articles thématiques complètent les pistes documentaires et ces textes ne sont pas de simples listes de pistes. Ce sont des documents replacés dans leur contexte, et ces articles sont des synthèses réussies sur la propagande avant la guerre et les affiches pendant la guerre, la presse pendant la Grande guerre, les chansons au front et à l'arrière.

Les trois chapitres qui referment le livre s'attachent à fournir d'autres pistes : les faire-part, les livres d'or, les monuments aux morts.


Au final, un ouvrage fort bien illustré (des illustrations pertinentes et non un amas indigeste et sans explication) et au texte clair. Je le conseille pour les personnes commençant une recherche. Il ne date que par l'absence de sitographie et de bibliographie.

Le fait que le présent ouvrage ait été trouvé dans une solderie d'ouvrages neufs me fait me poser la question de la pérennité de ces publications généralistes. Pleines de qualités, se vendent-elles pour autant suffisamment quand on voit l'abondance croissante de sites sur ces thématiques sur Internet, disponibles en un clic depuis un moteur de recherche ?

Mon point de vue est que ces publications ont leur intérêt, car certains de ces livres (et j'inclus ici le présent ouvrage) sont bien construits, clairs et surtout abordent de manière synthétique de nombreux thèmes quand les sites internet ne s'intéressent souvent qu'à une petite partie du sujet. Sans être des « tout en un », ces livres offrent une vision globale très utile pour le lecteur qui se lance sur le sujet. C'est probablement pour cela que de nouvelles publications feront certainement leur apparition pour le centenaire, mais se vendront-ils s'ils ont le prix initial du livre dont il a été question ici (18 euros à sa sortie) ?


Remerciements :

Un grand merci à Karine R. qui m'a permis de découvrir ce livre.





Revenir à la page précédente

Mise en ligne de la page : 25 décembre 2013.