LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Représenter et se représenter la
Première Guerre mondiale par l'écrit

Revenir à la page précédente
Une synthèse à découvrir :

- BARRIER Bruno, Les chasseurs cyclistes au combat, faits d’armes dans le Cambraisis en 1914. Cambrésis Terre d’Histoire Hors-série n°5, juin 2017. Les Rues des Vignes, 2017. 149 pages.

J’ai déjà eu l’occasion de lire des monographies d’unités pendant la guerre. Ces ouvrages me sont d’une lecture ardue car il s’agit bien souvent d’une simple narration des combats, n’apportant parfois rien de plus que ce que dit déjà le JMO. J’ai en particulier en mémoire les deux tomes d’un ouvrage sur le 29e BCP. Tel n’est pas le cas ici. Il ne s’agit pas de la monographie d’un régiment ou d’un bataillon mais la présentation complète d’une unité particulière : les chasseurs cyclistes.

  • Fruit d’un travail considérable :


Cet ouvrage, comme l’espère Yvick Herniou en  préface, a tout pour devenir un incontournable sur le sujet. Il allie en effet plusieurs qualités : un papier de qualité, une iconographie riche et de taille respectable, un texte clair et découpé en chapitres denses mais clairement thématisés ; surtout c’est une synthèse très complète sur la naissance et les spécificités d’un type d’unité avant de passer au développement de quelques combats menés par les chasseurs cyclistes. Tous ces éléments font qu’il peut être lu par le grand public curieux comme par les amateurs de cette période.

C’est aussi un vrai plaisir que de voir cet ouvrage exister. En effet, Bruno Barrier mène des recherches passionnées depuis plus d’une décennie, anime un forum sur internet, réalise des conférences sur ce thème. Qu’il est agréable de voir cette concrétisation et cette transmission, déjà bien avancées il est vrai sur internet et lors des conférences. Grâce à internet, les échanges sont facilités, la communication rend possible l’information dans tout le pays, la mise en relation des passionnés, l’enrichissement des savoirs et la publication du fruit de tout ce travail.

  • Le contenu :


L’ouvrage a une structure chronologique, mais chaque chapitre a aussi un thème.
On commence par découvrir la genèse de cette arme en France comme dans le reste de  l’Europe. Chaque étape est décrite ensuite ; la création de la bicyclette « Gerard », la période de tests et les manœuvres qui aboutissent à la mise en place des groupes de chasseurs cyclistes. Une fois la présentation de l’équipement, de la composition d’une compagnie puis des groupes de chasseurs cyclistes, on entre dans le vif du sujet : la participation des cyclistes aux combats de 1914. Si les expérimentations se sont succédées depuis la fin du XIXe siècle, montrant l’importance des manœuvres, ces troupes n’ont jamais combattu.

Dans une premier temps, l’auteur présente l’engagement de chaque GCC, non sans avoir rappelé auparavant l’affectation de ces groupes aux divisions de cavalerie. Sont ensuite décrits plusieurs engagements, en août et septembre 1914. La présentation du contexte de chaque combat montre à quel point il est difficile d’isoler les cyclistes au sein des actions des divisions de cavalerie, soit que les troupes soient mélangées (cavaliers et cyclistes) soit que les sources manquent de détails. D’ailleurs ce dernier point est bien visible dans le fait que si les combats sont très bien connus et narrés avec précision, les mouvements et les moments de mouvements des cyclistes sont très peu détaillés. Il devient difficile de détailler, par exemple, le nombre de kilomètres parcourus par les différents groupes.

Les trois récits de combats permettent de constater la variété des missions données aux chasseurs cyclistes : combat de retardement, incursion derrière les lignes ennemies pendant la bataille de la Marne et mise en place d’une embuscade. Chaque récit est construit de la même manière : une contextualisation, une carte, un récit enrichi par des témoignages et un bilan humain. Dans ce bilan,  l’auteur a réalisé des biographies des hommes tués au cours de ces combats voire des blessés.
La mémoire n’est pas absente non plus de cet ouvrage : l’auteur nous montre la rénovation d’une stèle et le projet de mémorial des chasseurs cyclistes qui, bien qu’avancé avant la Seconde Guerre mondiale, n’a jamais été réalisé.

L’ouvrage s’achève avec le rôle des chasseurs cyclistes pendant la guerre de tranchées puis l’évolution de ce type d’unité, au cours du conflit puis durant l’après-guerre.

Je n’ai relevé que quelques points qui auraient mérité des améliorations. Il s’agit, à mon avis, principalement des cartes et plans utilisés. Reproductions d’autres ouvrages, ils sont peu lisibles et le fait qu’ils ne soient pas uniformisés ne facilite pas la lecture. Ce premier point aboutit au second, celui de l’indication des sources. Un réel effort a été fait à ce niveau mais les indications sont parfois absconses, en particulier en ce qui concerne les sites internets consultés (il s'agit d'un problème avec l'imprimeur). Aucune source du Service Historique de l’Armée de Terre (SHAT) n’est citée, à l'exception des JMO ; difficile de dire si ces archives ont été consultées.
Le dernier point est la multiplications des biographies qui hachent parfois la lecture. Il aurait été possible de les regrouper en annexe à la fin, en complément des biographies des cadres (dont on ne sait pas trop quel choix a prévalu dans les hommes sélectionnés).
Pour terminer, le mot « déroute » page 97 utilisé lors du repli de troupes mélangées (artillerie, cavalerie et infanterie) est excessif. Il s’agissait d’un « repli » la déroute ayant un sens très précis qui n’est pas adapté ici.

  • En guise de conclusion :


Une bonne synthèse sur le sujet des chasseurs cyclistes qui laisse espérer que Bruno Barrier persévérera dans ses recherches afin de réaliser un ouvrage non pas synthétique mais bien un travail exhaustif sur son thème de prédilection.

Pour se procurer le livre sur le site de l’association « Cambraisis, terre d’histoire » : http://cambresis.histoire.free.fr/commande.php

Pour découvrir le forum des chasseurs cyclistes :
http://gcc14-18.forum-gratuiti.net/


Revenir à la page précédente

Mise en ligne de la page : 17 juillet 2017.