LE PARCOURS DU COMBATTANT

DE LA GUERRE 1914-1918

Représenter et se représenter la
Première Guerre mondiale par l'écrit

Revenir à la page précédente


Tous les départements furent touchés par une fièvre anti-plaques publicitaires, vues comme des signaux prévus pour les envahisseurs allemands.


  • Une consigne officielle et nationale :


Le département du Rhône ne fut pas épargné par cette fièvre. Dans toutes les communes du Rhône, le maire reçut ce télégramme :


Télégramme reçu à Couzon-au-Mont d'Or, le 4 août 1914, 13h00

Circulaire Lyon n° 42/11 – Général Commandant Supérieur Lyon à Maires

Prière faire détruire complètement affiches du « bouillon Kub » placées le long des voies ferrées et particulièrement aux abords des ouvrages d'art importants, viaducs, ponts, bifurcations, etc.


Au cas où certains maires auraient eu des doutes sur d'autres affiches, un second télégramme fut envoyé le 9 août 1914 :


Télégramme reçu à Couzon-au-Mont d'Or, le 9 août 1914, 13h00

Off. 92/02 à Lyon, Secrétariat Général Police à Maires

Conformément aux instructions du Gouvernement détruisez sans en référer toutes affiches suspectes.


Le zèle de certaines destructions put avoir une conséquence inattendue comme on le voit dans ce courrier daté de 1918.


Préfecture du Rhône

2e Division

1er Bureau


Lyon le 24 août 1918


Le Conseiller d’État, Préfet du Rhône,

à Monsieur le Maire de CURIS


Comme suite à ma dépêche du 28 mars dernier, j'ai l'honneur de vous retourner, sous ce pli, à toutes fins utiles, la facture qui vous a été adressée par la Maison GAILLARD, d'Amiens, pour la destruction au début des hostilités, de panneaux réclames situés au territoire de votre commune.

Il résulte, en effet, de l'enquête à laquelle il a été procédé que ces panneaux n'ont pas été détruits sur l'ordre de l'autorité militaire et que, dans ces conditions, la facture afférente à ce dommage ne peut être réglée sur les crédits de l'Administration de la Guerre.


LE CONSEILLER D'ETAT

PREFET DU RHÔNE

Signature illisible


Le dossier ne comprenait hélas aucun document complémentaire. On ne sait donc ni le coût de la facture, ni de quel type de réclame il s'agissait. On apprend tout de même qu'une politique d'indemnisation des entreprises propriétaires des panneaux fut mise en place.


  • Sources :


Archives départementales du Rhône :

- E DEPOT 68/98 : archives communales déposées de la commune  de Couzon-au-Mont d'Or. Télégramme reçus.

- EDEPOT 71/66 : archives communales déposées de la commune de Curis. Réclamation suite à la destruction de panneaux de réclames.


Revenir à la page précédente

Mise en ligne de la page : 1er janvier 2019.